agriculture bio a tourves var
 
Amap var :  légumes bio du panier paysan bio Accueil
Panier légumes saint maximin Présentation
  Le verger
  Les ruches
Marché et Foires
Panier légumes saint maximin AMAP
  Définition
  Fonctionnement
  Questions/ réponses (FAQ)
  Point de vue
Panier légumes saint maximin Nos produits bio
  Liste
  Recettes
Panier légumes saint maximin Agriculture bio
Panier légumes saint maximin Ecoconstruction
  Hangar en paille
  Chalet
Panier légumes saint maximin Docs et liens
  Révolution des
silencieux
  Liens
Panier légumes saint maximin Contact


amap sainte baume var



agriculture biologique ab
Agriculture Bio

qualite france Panier légumes saint maximin

nature et progres Panier légumes saint maximin
 

 
 

  Retrouvez le reportage sur notre exploitation réalisé par France 3 et diffusé le 18 novembre 2006 en cliquant sur le lien vers le site de la chaîne (milieu de page)

Bruno Cayron, agriculteur bio-dynamique
Parcours d'un graphiste devenu agriculteur bio-dynamique

Le lieu

L’exploitation se situe sur la commune de Tourves (Var), à la limite de la commune de Rougiers, tout près du Canal de Provence.

Nous sommes distants du village de Tourves d’environ 4km, mais aussi de Saint Maximin, à la même distance. Cela nous place, à peu de choses près, à « mille miles de toute terre habitée », au milieu d’une forêt de chênes verts et blancs et de pins. Et il y a des moutons depuis l'année dernière…


Le siège de l'exploitation se situe sur un terrain d'environ 4 ha. Si vous avez observé la photo aérienne, vous avez constaté que le champ est tout entouré de forêt. Il est en contre-bas par rapport aux bâtiments. La photo est prise depuis l'ouest. Les bâtiments (hangar, chalet) sont donc au sud du terrain, et dans une partie plus élevée, et quasiment sur la roche mère.
Nous sommes à 350 mètres d'altitude, coupés du doux climat méditerranéen par la barre de la Sainte Baume au Sud. C'est un climat assez continental : chaud et sec l'été, froid et humide l'hiver. Nous enregistrons des températures à -10°C régulièrement entre décembre et février.
La terre est très argileuse. C'est une zone calcaire, mais chez nous c'est décalcifié voire acide par endroits. Nous sommes en plein chaos géologique! Notre région est le berceau d'une très riche diversité végétale mais aussi animale.

Le champ couvre une surface de 1,6 ha, dont 4 serres-tunnel de 40m de long environ et un tunnel pépinière de 9x12 m.
La partie sous abri représente une surface de 1500 m2. Les serres sont utilisées en toutes saisons, avec une rotation des cultures.
Le plein champ représente 10000 m2.

Au nord de la pépinière, nous cultivons quelques vignes, et plusieurs espèces d'herbes aromatiques et médicinales (sauge officinale, sauge sclarée, mélisse, menthe poivrée, origan, romarin, lavande vraie, sarriette vivace, verveine, tanaisie, absinthe, rhubarbe, achillée, millepertuis, calendula, hysope, camomille matricaire). La production se met en place doucement, avec quelques réussites et quelques déboires. Une partie des herbes a été transférée en serre pour bénéficier de davantage d'humidité : persil, ciboulette, roquette, coriandre, oseille, rhubarbe, livèche, moutarde rouge, mizuna).

Au nord-est on trouve aussi les ruches, et le verger.
Nous sommes en train de défricher une nouvelle parcelle qui devrait accueillir une extension du verger.

L'exploitation est en continuelle évolution. Nous avons maintenant des terres en location sur la commune de Rougiers, juste de l'autre coté du Canal de Provence (notre terrain est en limite de commune). Un peu plus d'un hectare de terre plutôt pauvre pour l'instant. Nous y avons installé des serres (dont une cette année) sur une partie du terrain, le reste étant en plein champ.

Notre fourniture en eau dépend depuis 2008 du Canal de Provence. 650 mètres de tuyau en 63 pour acheminer les 15 m²/heure à 15 bars de pression... oui c'est beaucoup, mais il y a du dénivelé.
Auparavant, nous étions sur forage qui ne nous sert maintenant plus que pour l'eau potable. Sur notre terrain, nous sommes en micro-irrigation, c'est à dire : goutte à goutte et micro-aspersion. De l'autre coté du canal nous sommes en aspersion normale puisque c'est que se trouve la borne du Canal. Sauf dans les serres qui sont irriguées en micro-aspersion et goutte à goutte.

Les bâtiments

Au sud, sur une hauteur, sont construits les bâtiments.

Nous avons construit un hangar en paille de trois pièces avec trois entrées séparées : le bureau, la pièce de stockage des légumes, l’atelier.

Pour l’instant, nous habitons encore en caravane. Nous lui avons adjoint une maison en bois sous serre-tunnel. Nos constructions utilisent le plus possible de matériaux écologiques ou de récupération.

exploitation en maraichage biologique var

haut de page
 
2009 - Mentions Légales   Le Cayre de Valjancelle - Quartier des Poudaspres - 83170 Tourves - courriel